Les Voyageurs de l'Espace

Spectacle des Voyageurs de l'Espace

Collectif scénique à géométrie variable, les Voyageurs de l’Espace jouent de l’hybridation des imaginaires et des formes artistiques pour réinventer notre rapport à l’Espace, loin des idées reçues.

Créée dans le giron de l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire arts-sciences du CNES (Centre national d’études spatiales), la formation est née d’une volonté d’investir le champ des musiques contemporaines et d’improvisation au travers d’une approche pluridisciplinaire. Elle est placée sous la direction artistique du violoncelliste Didier Petit et de Gérard Azoulay, directeur de l’Observatoire de l’Espace. Chaque création des Voyageurs de l’Espace fait appel à un plateau différent, mêlant musiciens, danseurs, comédiens, auteurs et scientifiques, eux-mêmes venus partager leur expérience de l’Espace. Chacune s’enrichit également d’éléments puisés dans les archives de l’Observatoire de l’Espace, extraits de films, de reportages et d’émissions radio, et autres textes et chansons liés au patrimoine spatial. En mobilisant son réseau d’artistes et de scientifiques et ses ressources documentaires pour donner corps aux projets des Voyageurs de l’Espace, l’Observatoire de l’Espace entend se tenir à distance d’une approche convenue de l’univers spatial pour en offrir de nouvelles perceptions, comme autant de passerelles tendues vers le public.
Depuis la création du collectif, plusieurs projets ont vu le jour autour de l’écriture, de l’image et de la musique. Ainsi, à l’occasion de la Fête de la musique en juin 2009, le CNES a ouvert les portes de son auditorium pour accueillir les musiciens Hélène Breschand, Alex Grillo, Terje Isungset, Sylvain Kassap, Jean-François Pauvros, Didier Petit, Christian Sebille et le comédien Damien Bouvet. Ils ont construit un concert autour de cinq thèmes : le Songe, l’Arrachement, dans l’Espace, Ailleurs et le Retour. Dans l’univers du jazz, ils ont détourné des chansons françaises inspirées par l’Espace (de Magali Noël chantant Boris Vian à Paris Combo et leur Mais que fait la NASA ?), des textes littéraires d’autres écrivains – Alain Borer, David Lespiau, Ernest Pépin et Noëlle Revaz de la revue Espace(s) – ainsi que des archives du spatial souvent inédites, des documents bruts, rares, parfois à l’état de rush et muets. Plus récemment, le collectif est à l’initiative de Chute libre, une aventure-spectacle, écrite et contée par l’écrivain Pierre Meunier, accompagné du violoncelliste Didier Petit et du percussionniste Philippe Foch, qui nous entraîne sur les traces de ceux qui se sont élancés vers l’espace, que ce soit en mettant au point des engins techniques - fusées ou ballons - ou en s’embarquant eux-mêmes dans des véhicules expérimentaux, parfois au risque de retomber brutalement sur Terre.

.

Musique d’ailleurs par les Voyageurs de l’Espace