Les artistes de Chute libre

Direction artistique : Gérard Azoulay et Didier Petit

PH Foch percussionniste Percussionniste de formation, Philippe Foch cultive depuis de nombreuses années une relation forte aux tablas auxquels il s'est initié lors de plusieurs voyages en Inde. Son parcours est marqué par cette tradition orale de la musique qui l'a amené à de multiples rencontres et croisements avec le théâtre, le cirque et la danse.

Il a fondé avec Benoît Delbecq et Serge Adam Les Amants de Juliette et a été le batteur du Akosh S. Unit et de Didier Malherbe. Il a récemment partagé des projets avec les musiciens et compositeurs Eryck Abecassis, Kasper T. Toeplitz, Philippe Le Goff, et développe actuellement des liens avec Christian Sebille, Erwan Keravec, Mathias Delplanque...L'Entreprise pour laquelle il a composé plusieurs musiques de spectacles.

Il s'est produit pour la première fois au sein des Voyageurs de l'Espace lors de la Nuit Blanche, au siège du CNES, à Paris, en 2010. Il a également participé en 2011 à la première édition du festival Sidération en accompagnant des performances d'artistes comme Kitsou Dubois, Jeanne Added et Didier Petit.



Pierre Meunier Auteur dramatique, acteur et metteur en scène, Pierre Meunier travaille avec des artistes issus du cirque, du théâtre et du cinéma. En 1992, il fonde la compagnie La Belle Meunière et propose des spectacles qui mêlent les imaginaires poétique et scientifique. Les questions liées à la matière, à la pesanteur, au vide, traversent ses diverses productions.
En 2008, il crée et interprète Au milieu du désordre, une conférence-démonstration à partir d'un tas de pierres, au théâtre de la Bastille, prolongée par une proposition de l'Observatoire de l'Espace intitulée L'Espace s'envole. En 2010, il vole à bord de l'Airbus Zéro-G dans le cadre de la résidence Des écrivains en impesanteur organisée par l'Observatoire de l'Espace, et en tire un récit sonore, Cul par-dessus tête. Pierre Meunier a également participé aux deux premières éditions du festival Sidération.


Didier Petit Depuis 25 ans, Didier Petit pose un regard sur le son qui nous environne. Avec son violoncelle qui s'avère être un instrument aux facettes multiples et insoupçonnées, il propose une musique singulière qui écoute le Monde. De 2000 à 2010, il crée 6 faces pour violoncelle seul Déviation et Don't Explain, qu'il présente partout avec bonheur. Mais il joue surtout avec les autres ! Il a fondé en 1990, la collection de disques in situ cherchant à y documenter un (contre) courant d'idées musicales. Il fut aussi à l'initiative des décades de musiques improvisées en 1986 du Festival WormHoles en 2007 avec Etienne Bultingaire au Théâtre de l'Echangeur et co-fondateur des Allumés du Jazz, association des labels indépendants Français.

Il crée l'ensemble Les Voyageurs de l'Espace en 2009 en étroite collaboration avec Gérard Azoulay. Depuis 2011, il est conseiller musique auprès de l'Observatoire de l'Espace et du Festival Sidération au Centre National d'Etude Spatiale (CNES).

In situ
, dédié à la musique contemporaine. Il participe à de nombreux projets de l'Observatoire de l'Espace depuis plusieurs années, notamment au travers du festival Sidération et des Voyageurs de l'Espace, dont il est le co-directeur artistique.

Christian Sebille De formation instrumentale classique, Christian Sebille se consacre dès 1987 à la musique électroacoustique, puis se tourne vers les musiques mixtes.
Son activité de compositeur s'est souvent accomplie dans le champ d'expériences multidisciplinaires se frottant au théâtre, à la danse ou aux arts plastiques. Il collabore avec des artistes tels que les plasticiens Francisco Ruiz De Infante ou Louis Rolin et les chorégraphes Emmanuelle Huynh, Nadège Macleay, Nieke Swennen ou Clara Cornil. Il a également développé avec de nombreux musiciens européens (Matthew Bourne, Alex Grillo, Didier Petit, Sylvain Kassap, Thierry Madiot…) la pratique de l'improvisation par la transformation du son instrumental en « temps réel » tout en conservant l'écriture vocale et instrumentale dans le cadre de pièces mixtes. En 1993 il a fondé à Reims Césaré, Centre national de création musicale et depuis juin 2011, il dirige le GMEM, Centre national de création musicale à Marseille.


clav1
Affiche de Chute libre
museeretoursavoircreation
manif-retmusee_patrimoine