L'Apothéose de Saint-Sébastien

En ouverture des festivités, le public découvrait un dialogue musical entre Didier Petit et Eric Pessan qui évoquait dans un récit son souvenir d’enfant du décollage de la navette spatiale américaine Columbia. Sa voix, portée par les sonorités du violoncelle de Didier Petit, emportait le public dans la dérive mentale et physique du protagoniste perdu dans ses rêveries où des réminiscences personnelles venaient se mêler à des souvenirs de la mémoire collective.

Vendredi 12 novembre

Dialogue sur un souvenir
spatial



1/9