Dimanche 24 mars


15h - Séance Plénière 5 : Sur le renversement de perspective économique et environnementale qui s’opère face au chaos de l’Univers dû à la prise de conscience soudaine bien que graduellement induite d’un mouvement qui ne serait pas uniquement tourné vers l’intérieur.

Si les discours concernant l’Espace sont tournés vers la Lune, Mars et les astéroïdes, c’est toujours de la Terre, des hommes et de leurs modes de vies qu’il s’agit finalement. En partance pour le satellite de notre planète ou bien se languissant d’un contact extraterrestre, l’Homme cherche son propre reflet et voit dans l’Espace une échappatoire à ses problèmes. Les discours spatiaux sont ainsi porteurs de changements, d’espoir ou d’interrogations en réaction à ses actions sur Terre.

- Voir la Terre depuis la Lune
Jacques Arnould, chargé d’éthique au CNES, expose l’histoire d’un mouvement citoyen qui réclamait des images non de la Lune mais de la Terre, dans les années 1960, alors que la course à la Lune battait son plein.

- Message extraterrestre pris au vol
Irina Svetlevich, Directrice du SETI Institute (Search for Extra-terrestrial Intelligence) présente, au siège de l’organisation à Mountain View (Californie, États-Unis), les résultats de l’interception d’un message extraterrestre, de sa traduction et de son interprétation par un collège de sémiologues, de mathématiciens et de poètes.
Un texte de la romancière Amélie Lucas-Gary, interprété par Carlo Brandt.

- Croire aux discours !
Un sentiment de chaos tant environnemental que politique domine la vie sur la planète Terre. Le pouvoir politique, devant le désespoir de la population, encourage les gens à quitter la planète pour survivre ailleurs dans l’Espace. Comme un eldorado à conquérir…
Une création radiophonique de l’artiste Julien Sarti.

- Changer la société par l’économie interplanétaire
Le premier Président de l’Association des Entrepreneurs Sous-Traitants des Industries de l’Espace annonce à celle-ci le lancement d’une nouvelle monnaie, l’arabesque, indexée sur la constante gravitationnelle et destinée à être la monnaie de référence du commerce interplanétaire.
Un texte du dramaturge Michel Simonot, interprété par Charlotte Marquardt.


- Du discours frappé au discours frappeur : deux siècles de discorde !
David Christoffel, musicologue, introduit un parallèle discordant entre les discours frappés – des tambours et des télégraphes – et les discours frappeurs qui convoquent, à travers la pratique médiumnique, les communications avec l’Espace.

16h30 - Clôture du Congrès

- Des discours spatiaux parfaits ou de la perfection des discours sur l’Espace. Parmi tous les discours sur l’espace, un type se singularise, qui intéresse tout spécialement la Cosmicologie, le discours parfait. Bastien Gallet, philosophe, tachera dans cette synthèse d’en définir les traits majoritaires afin d’éclaircir les conditions de sa possible production et d'en esquisser les protocoles.

- Convergence ambiguë :
Les archives audiovisuelles de la Cosmicologie revisitées. Avec le percussionniste Philippe Foch, le violoncelliste Didier Petit, et la chanteuse Claudia Solal.

- Discours de clôture par Michel Viso, Président du Congrès de Cosmicologie Spatiale.



visuel-festival-sideration-2019
museeretoursavoircreation
manif-retmusee_patrimoine
clav1

-

.