Compte rendu Immersion #2

Le collectif d’artistes réuni par la Chartreuse pour Flux et satellites a poursuivi son immersion dans l’univers spatial le 16 mars 2010, en effectuant un court séjour au Centre Spatial de Toulouse (CST) du CNES, afin de découvrir la mise en œuvre matérielle des systèmes d’observation de la Terre...



Ils ont tout d’abord effectué une visite du Centre de traitement d’images du CST, qui est en charge de la production et du traitement d’images satellitaires. Les équipes qui y travaillent ont occupé une place centrale lors de la mobilisation des moyens spatiaux pour la Charte « Espace et catastrophes majeures » après le séisme à Haïti. Elles reviennent sur le déclenchement et les rouages de la Charte en janvier.
« Visite du Centre de traitement d’images du CST »

Les artistes ont ensuite suivi une visite au Centre de mise à poste du satellite SPOT, en charge du contrôle et de la programmation du satellite SPOT 5, afin de se confronter à l’opération d’un satellite et à la gestion de l’observation spatiale de la Terre.
« Visite du Centre de mise à poste du satellite SPOT »

Finalement, la journée s’est terminée par la visite du Centre Mercator, centre de prévisions océaniques (surface et profondeurs). Le système Mercator a été utilisé dans le cadre de la Charte « Espace et catastrophes majeures », notamment dans lors de pollutions océanographiques (par exemple, marée noire du Prestige, 2002). Ici, ses principales missions sont décryptées.
« Visite du Centre Mercator »